Rechercher
  • La Borée

Les defis du zero plastique

Mis à jour : 3 juil 2018


Les déchets générés par La Borée; si peu qu'ils rentrent tous dans ce bocal.


Êtes-vous du genre à qui ça fait grincer des dents de devoir acheter une bouteille d’eau en plastique parce que vous avez oublié la vôtre à la maison? Est-ce que, vous aussi, vous optez pour des contenants en verre plutôt que des tupperware lorsqu’il est temps de faire vos lunchs de la semaine?


Le plastique, comme bien des gens le savent à présent, est un déchet qui s’accumule rapidement, et qui peut prendre jusqu’à 1 000 ans avant de se décomposer. La gravité de la situation fut confirmé il y a quelques années, quand on a découvert le fameux continent de plastique, une masse aussi grosse que la taille du Québec située dans l’océan Pacifique, masse qui y flotte depuis un temps indéterminé (1).


Face à ce problème, les trucs et les outils se multiplient pour réduire la consommation et l’accumulation de ce matériel nocif. Au cours de la dernière année, nous aussi à La Borée, ont a commencé à repenser certains aspects de notre train-train quotidien, en se questionnant sur leurs impacts sur notre environnement immédiat, ainsi que sur l’environnement en général. Pour réduire nos empreintes écologiques personnelles et encourager que les autres fassent de même, on s’est dit qu’il était temps de développer des produits répondant à ce besoin de minimiser notre consommation de plastique.

En travaillant dans un processus de création visant le zéro déchet, on a été amené à se poser des questions sur nos routines de tous les jours. Notre but, à travers le projet de la Borée, était de promouvoir une vision plus verte de la mode. Au delà de ça, nous nous sommes rendus compte que nous pouvions faire plus en agrandissant l’éventail de notre collection La Borée.


Quand on regarde autour de nous, on se rend bien compte que les gens préfèrent choisir les options fast, soit simples et peu coûteuses, qualités que le plastique offre. Fast; je suis pressé sur l’heure du midi, je m’achète donc un sandwich emballé dans une pellicule de plastique, qui m’est remis dans un autre sac de plastique, fast; je nettoie mon dégât avec un essuie-tout jetable au lieu d’un linge lavable pour moins me compliquer la vie, fast; je jette tout à la poubelle au lieu de prendre le temps de diviser le compost du recyclage pour sauver du temps.


Par ces remarques, on entend pas par là critiquer les modes de vies de tous uns chacuns. On cherche plutôt à énumérer la liste de nos observations des derniers temps qu’on pense être en mesure de changer pour le mieux, en offrant des options tout aussi rapides et économes que proposent les produits polluants à usages uniques.


Bref, on a décidé d’utiliser notre créativité et notre sens de la débrouillardise pour atteindre notre objectif : réduire notre production personnelle de déchets, ainsi que ceux des clients La Borée, en se concentrant tout particulière sur le plastique. Au cours des prochaines semaines, on vous présentera donc la nouvelle ligne de produits zéro-plastique La Borée, qui répondent à ce besoin urgent d’adopter des habitudes de vie plus vertes.



Référence

(1) Radio-Canada. “Continent De Plastique | ICI Radio-Canada.ca.” Radio-Canada.ca, 23 Mar. 2018, ici.radio-canada.ca/info/videos/media-7873343/un-continent-plastique-dans-pacifique.

21 vues